Bienvenue dans la catégorie Espace # Première

Pour (re)voir les Jt de la sonde

Le Vendredi 26 mars, 2010. 1 commentaire

Rendez-vous sur www.selfworld.net. sur la page d’accueil, sous le menu dernièrement, cliquez sur Sonde 03#10,  et vous aurez accès à l’ensemble des Journaux et aux débats de jeudi après-midi

Cercles (fictions) #Joel Pommerat

Le Vendredi 26 mars, 2010. Pas de commentaires

Les élèves de seconde et les élèves de premières se rendront vendredi 2 avril à la Scène Nationale de Cavaillon pour voir

Cercles (fictions) de Joël Pommerat

Rendez-vous Porte Saint-Dominique, à 18 h 45.

Un texte à lire pour vous préparer au spectacle :

 » Je voudrais parler des deux points de départ de Cercles/Fictions.
Le premier ce sont des discussions avec Peter Brook, qui nous a invités il y a deux ans à venir travailler dans son théâtre, discussions sur notre façon d’envisager le rapport entre les spectateurs et la scène. Dans mes spectacles précédents, je n’avais jamais considéré ce rapport autrement que frontalement, ce qui revient à imposer un seul et même point de vue : plusieurs centaines de spectateurs mais un seul regard.

Continuer la lecture…

Revue de Presse # Sonde

Le Vendredi 26 mars, 2010. Pas de commentaires

Midi Libre – Édition du vendredi 19 mars 2010

http://www.midilibre.com/articles/2010/03/19/VILLAGES-La-chartreuse-sonde-les-flux-d-39-images-satellites-1154547.php5

La chartreuse sonde les flux d’images satellites

La Terre tourne, imperturbable, sous l’oeil géant et inquisiteur des satellites. Mais que faisons-nous de ces flux d’images et d’informations, interrogent des artistes, à travers un travail théâtral expérimental, que l’on pourra découvrir à la chartreuse, du lundi 22 au jeudi 25 mars. Le Centre national des écritures du spectacle ne cesse d’explorer de nouvelles formes d’expressions théâtrales. Inattendues et souvent déroutantes. « Cette année encore, « Chartreuse News Network » questionne les interactions entre médias et théâtre, ou comment le théâtre peut se réapproprier un événement, démultiplier les points de vue », explique Franck Bauchard, directeur adjoint de la chartreuse.
Concrètement, le travail prendra la forme de journaux théâtraux, présentés chaque soir à l’heure de l’habituelle grand messe télévisée du 20 heures. Avec la collaboration du Centre national d’études spatiales (Cnes) de Toulouse, les artistes s’empareront – pour mieux les détourner ? – des flux d’informations qui tombent du ciel. « On avait choisi de travailler sur le thème de la catastrophe avant le tremblement de terre d’Haïti, début janvier, qui s’est évidemment imposé comme support à la réflexion des artistes. Quel est le rôle des informations satellitaires dans la réponse que construisent les hommes face à une catastrophe, lorsque les flux s’accélèrent et se désordonnent ? » Ce travail se veut participatif. Des élèves du lycée Mistral d’Avignon participent au comité de rédaction, des performeurs vont réagir à leur manière aux journaux théâtraux et des artistes haïtiens seront au coeur de cette expérimentation via Twitter. Cette troisième Sonde de la chartreuse est un vibrionnant astéroïde lancé dans l’espace de la création théâtrale.

K. H.

Sonde 03#10

Le Lundi 22 mars, 2010. Pas de commentaires

Nous voilà immergé(e)s dans la sonde ! Pauline, Coline, Clémentine, Camille et Frédérique sont actuellement au plateau, en train de répéter pour le premier JT de ce soir ! 

Si vous voulez suivre tout ce qui se passe en direct grace à la webcam installée au Tinel, c’est par ici : http://sondes.chartreuse.org/

CNNhalory.jpg

Vous pouvez notamment suivre en direct tous les Journaux Théatraux de la semaine à 20 h (et les filles en guest stars)

La Cenerentola de Rossini #Opéra

Le Lundi 15 mars, 2010. Pas de commentaires

Les élèves de seconde et les volontaires de première et terminale iront voir, vendredi soir, à 20 h00, à l’Opéra d’Avignon, un opéra de Rossini, adaptée du célèbre conte de Perrault, Cendrillon :

La Cenerentola

Rendez-vous à 19 h 30 devant l’Opéra. le spectacle dure trois heures !

Appris par corps # regards croisés

Le Lundi 15 mars, 2010. 1 commentaire

Deux points de vue sur Appris par corps, le spectacle de la compagnie Un loup pour l’homme.

appris_corps_b

Alicia Jean-Talon, 1L3 :   

Sur le sol de la scène du théâtre de Cavaillon, un immense cercle blanc est tracé, comme une arène de cirque. Au fond de la scène, des énormes baffles, et une chaise. Et enfin, sur le cercle blanc, un homme couché sur le dos. Un autre homme arrive, et commence à frotter l’autre sur les bras, les jambes, le dos,  avec les mains et parfois les pieds. Et c’est là que commence le récit d’une relation exceptionnelle : celle entre un porteur en main à main, et celle de son voltigeur. Une histoire racontée grâce au nouveau cirque, une discipline née dans les années 80, au croisement de la danse et du théâtre, et qui désire sortir le cirque de sa « logique du spectaculaire » au profit de la dimension artistique.

Cet échauffement à vue du spectateur surprend, bien que l’on sache que, fait sur la scène ou dans les coulisses, ce sera tout de même réalisé ; de plus, cela montre une volonté de montrer ce qu’il y a dessous ces acrobaties. Car plus que des acrobaties sans queue ni tête, c’est un spectacle né de moments vécus par les artistes. Cette relation établie entre voltigeur et porteur en main à main, le spectateur peut la vivre à travers le spectacle et les émotions que les artistes font passer. Une relation où l’on ne peut se séparer, où l’on vit, ensemble,  des moments de crise et des moments de totale harmonie.

C’est une histoire racontée sans mots, où la connaissance et l’écoute de son corps et du corps de l’autre sont primordiales (d’où le nom du spectacle, Appris par corps), sans elles, ni le spectacle ni les artistes n’ont de sens.

Deux hommes, presque des frères, s’assemblent puis se séparent, vivent des moments de crise et entraînent le spectateur dans leur histoire, le faisant frissonner aux sauts « ratés », aux mouvements dont le seul rythme est celui de la respiration, puis lorsque la musique s’installe et s’amplifie, annihilant toute réflexion, provoquant juste des frissons et faisant venir des larmes aux yeux.

La pièce se finit sur un jeu de pierre-feuille-ciseaux : les trois premières fois, les deux hommes se retrouvèrent avec le même objet, signe du jeu, toujours, et de la connaissance et de la promiscuité trop forte entre les deux protagonistes pour faire quelque chose de différent. Puis le porteur gagne, le voltigeur se détourne et quitte la scène. Le porteur recule d’un, deux pas, puis se détourne et s’en va dans la direction opposée, nous laissant cloués sur nos sièges, encore sous le choc de cette histoire sans mots que tout le monde a compris, au rythme des corps qui sont appris par cœur.

 

 Zelda Gourru, 1L3

Le Mardi 2 Mars, nous nous sommes rendus à la Scène National de Cavaillon pour voir Appris par corps, un spectacle de cirque contemporain. Nous ne savons pas à quoi nous attendre. Nous connaissons tous le cirque de notre enfance et le clown au nez rouge plus ou moins traumatisant.  S’il est certain qu’il ne s’agit en aucun cas de ce cirque là, la plupart d’entre nous n’ont jamais vu de cirque contemporain et les hypothèses vont de bon train.

Continuer la lecture…

La grande vie # Les Halles – Sc N de Cavaillon

Le Dimanche 7 mars, 2010. Pas de commentaires

Les élèves de tous les niveaux se rendront vendredi 12 mars (ou pour les quelques originaux qui l’ont souhaité, le 13 mars) au Théâtre des Halles pour voir, dans le cadre des Nomades de la Scène Nationale de Cavaillon,

La grande vie de Jean-Pierre Martinet, avec Denis Lavant

grande-vie 

http://www.theatredecavaillon.com/Jean-Pierre-Martinet-Pierre#

Rendez-vous devant le Théâtre des Halles à 20 h. Pour ceux qui ont pris leur pochette pécou, pensez à amener votre billet. Le spectacle dure une heure, prévoyez d’être récupéré vers 21 h 45. Une rencontre avec Denis Lavant (et la projection de deux de ses films ) est organisée à Utopia, samedi 13 mars à 10 h 30. Les élèves qui se rendent au Halles samedi 13 mars le feront sous leur propre responsabilité.

Pour

Préparation de la sonde # 1ères

Le Vendredi 5 février, 2010. Pas de commentaires

Récapitulatif de la veille « Haîti ».

Rappel : afin de constituer une base de travail pour les élèves qui constitueront le comité de rédaction de la prochaine sonde, collectez tout ce que vous trouvez à propos de la catastrophe haïtienne dans les médias. Vous êtes en charge d’un flux. Amenez vos revue de presse, de web le mardi 2 mars.

Pensez à consulter le site consacré à la sonde : http://sondes.chartreuse.org/

Liste

Continuer la lecture…

Calendrier de travail # 1ères / Tles

Le Mardi 2 février, 2010. 9 commentaires

Les carnets de bord du second trimestre sont à rendre :

- le 11 mars pour les Terminales obligatoires.

- le 18 mars pour les Premières obligatoires.

 DSC07183

Les compte-rendus sur Koltès sont à me rendre au plus tard le 2 mars (plus de pitié !).

Rappel : je recrute pour les journées portes ouvertes du samedi 13 mars. Inscrivez-vous dans les commentaires si vous êtes intéressés, et indiquez vos horaires.

Appris par corps # Cavaillon

Le Lundi 1 février, 2010. Pas de commentaires

Les élèves de 2nde et de 1ère se rendront le mardi 2 mars à la Scène Nationale de Cavaillon pour assister au spectacle

« Appris pas corps » par la Compagnie « Un loup pour l’homme »

Le bus partira à 18 h 45 Porte Saint-Dominique et le retour aura lieu sur Avignon vers 22h30.

Pour préparer votre venue au spectacle vous pouvez aller consulter les documents suivants: http://www.theatredecavaillon.com/Un-loup-pour-l-homme,1058#