Bienvenue dans la catégorie Rencontre(s)

Le 3 mai rencontre des premières spécialité avec Olivier Py à propos des « Illusions comiques » au programme l’année prochaine#

Le Jeudi 5 mai, 2016. Pas de commentaires

Une expérience théâtrale insolite et forte avec Nicolas Geny et Sophie Mangin le 15 janvier 2013#

Le Mardi 5 février, 2013. Pas de commentaires

Le Jeudi 10 Janvier, Sophie Mangin, comédienne, et Nicolas Geny, metteur en scène, sont venus nous présenter leur nouvelle pièce : « Level 4 No Elevator ». Cette pièce, nous allons la voir le 30 Janvier au théâtre des Halles à Avignon, c’est donc pour nous préparer à la représentation que sont intervenus Sophie et Nicolas au lycée Frédéric Mistral.

Suite à une présentation détaillée de la pièce, qui se découpe en quatre parties, quatre scénographies différentes, nous sommes amenés le 15 Janvier à les revoir pour un cours de pratique. Ce cours est donc plus que spécial puisque nous travaillons sur le texte d’une pièce qui n’a encore jamais été représentée officiellement sur scène. Les élèves de première et de terminale de théâtre facultatif sont donc privilégiés, en quelque sorte premiers spectateurs d’un spectacle encore en préparation.

Après avoir récapitulé les différents éléments du spectacle énoncés au cours précédent pour éclairer les premières, il est temps de passer à la pratique. Nicolas demande à un petit groupe de se lever pour faire un petit exercice. On leur distribue un texte, extrait de la pièce. La consigne est la suivante : Sophie, la comédienne, reste immobile tandis que les élèves déambulent autour d’elle. Le but est que chacun lise un extrait, une phrase, ou même un mot, sans ordre de passage défini, il s’agit donc d’improviser, d’y aller à l’intuition. Le résultat est très étonnant, d’une extrême justesse, le parallèle entre le mouvement de mes camarades et l’immobilité de Sophie rend quelque chose de très envoûtant, entraînant. Très beau à regarder. De plus, le texte est magnifique, vraiment très poétique. Cet extrait le voici :

«  Qu’est-ce que vous tenez là ?

Vous avez quoi ?

Une arme ?

Mais je ne vous veux pas de mal

je vous regarde c’est tout

Qu’est-ce que vous avez là ?

Moi je n’ai rien

vous savez

Rien qui puisse vous faire peur

Regardez

Je n’ai rien dans les mains

C’est vous qui me menacez

Vous me regardez en tenant cette chose

Ouvrez la main

Ouvrez-la

Montrez-moi ce qu’il y a dedans

Lâchez ça

Ça ne vous servirait à rien

Ça ne fait peur à personne

des pierres

des petites pierres

dans une main si petite

Qu’est-ce que vous faîtes là ?

Seule

avec vos pierres

On ne se promène pas comme ça

avec une robe pareille

et quelques graviers

On ne se promène pas comme ça

dans ce quartier

sans une idée dans la tête

Je comprends

Je comprends ce genre d’idée parce que j’ai les mêmes

qu’est-ce que vous regardez ?

L’enseigne

c’est fermé

Tout est fermé à cette heure

Ne faites pas semblant que vous êtes venue

pour ça

pour acheter quelque chose

A cette heure les choses se donnent

elles ne se vendent pas

De toutes façons il n’y a plus d’argent alors

autant les prendre

les voler peut-être

qui sait ?

Regardez-moi

si j’avance la main

Regardez

vous ne me repoussez pas

vous voyez

Ça veut dire que c’est un oui

oui

ne dire dire

ça veut dire oui

Vous n’avez rien besoin de faire

Ne me repoussez pas quand je m’approche

Regardez

je m’approche

Vous voyez

vous avez souri

vous avez ouvert la main

Les pierres sont tombées

L’enseigne est fermée

tout va bien

n’est-ce pas ?

Il faut peut-être que je vous dire que je vous aime

généralement ça aide

Je vous aime

Ça va vous aider

Je vous aime

Je vous aime

Vous voyez ça aide déjà

Ne regardez pas comme ça

c’est fermé

Elle clignote mais il n’y a personne

à part

une petite lumière

qui vient et repart

Une lumière rouge

sur le trottoir

sur votre visage

C’est drôle

on dirait que vous rougissez à un mot sur deux

C’est drôle

ce rouge qui vient et qui repart

ça veut dire que vous êtes d’accord

n’est-ce pas ?

Vous dites oui à un mot sur deux

il suffit que ce soit le bon

le bon mot au bon moment

n’est-ce pas ?

Vous n’avez pas besoin de dire oui

Il suffit de ne pas dire non

Ne dites pas non

Il suffit de fermer les yeux

au bon moment

Ferme les yeux  »

Texte saccadé qui en dit long sur le personnage. Sans trop rentrer dans les détails, puisqu’il faut vous laisser la surprise de découvrir par vous-même le spectacle en allant (vite) le voir, « Level 4 no elevator » c’est d’abord l’histoire d’une femme, qui retrace une journée, une journée où semble-t-il un homme est parti, l’a quittée sans doute. Elle est donc mélancolique, soucieuse, inquisitrice. Elle se défend comme elle peut contre l’absence qui la ronge.

Pour revenir à l’exercice, la consigne a ensuite légèrement différé . Cette fois-ci, les mêmes élèves devaient rester immobiles et Sophie mouvante jusqu’à une certaine réplique du texte, pour ensuite intervertir les rôles. Le rendu est donc forcément différent, encore plus expressif et vivant qu’à la précédente consigne.

Ensuite, pour ne pas faire de jaloux, Nicolas Geny a demandé à tout le monde une participation active. Tout le monde se met en ligne droite et Sophie se tient face à nous. Un texte est distribué à tout le monde et cette fois-ci il faut s’élancer chacun notre tour en avant de la ligne pour lire une ligne ou une expression du texte. Évidemment il ne faut pas perdre de vue que le texte doit être adressé, ici à la comédienne. L’exercice est difficile mais excitant. Nous sommes, je crois, tous un peu impressionnés d’être en face de Sophie Mangin, en face d’une comédienne de renom et expérimentée. Je me lance, et prends plaisir à me mêler à mes camarades. Les phrases fusent et quelque chose se crée, une communion entre nous élèves et Sophie. Pourtant, inconsciemment, les phrases sortent avec un ton dédaigneux, presque violent. C’est étonnant pour le metteur en scène et la comédienne qui ne pensaient pas que le texte pouvaient se jouer sous cet angle.

Une modification de l’exercice s’impose, le principe de la ligne simple ne plaît pas beaucoup au metteur en scène. La ligne est donc séparée en deux lignes parallèles, laissant au milieu un espace de jeu. Nous sommes alors une dizaine face à face, la confrontation est donc d’autant plus forte. Difficile alors de lire le texte autrement que de manière violente. Sophie devra parcourir l’espace de jeu entre les deux lignes en diagonale. La diagonale étant un thème prépondérant dans Level 4. Sa mobilité mélangée à la nôtre risque de compliquer l’expérience. Pourtant, cela nous donne de l’entrain et crée une atmosphère assez exceptionnelle. Nous nous écoutons parler, nous coupons parfois la parole, mais rien de méchant, nous jouons le jeu. Nicolas nous conseille de ne pas être trop polis entre nous, sinon la magie de l’expérience s’envolerait.

Le ton haineux était une option, que nous avons pourtant suivie inconsciemment. Il est maintenant important d’essayer de changer de ton, d’opter pour un ton plus doux, plus séducteur. Il est pourtant difficile de séduire lorsque nous sommes face à une comédienne avec une telle présence. Alors nous faisons de notre mieux, faisant abstraction de la contrainte. Le résultat est satisfaisant, il diffère en tout point de la tentative précédente. Chaque fois que nous réitérons l’exercice, nous sommes de plus en plus enthousiastes. Personnellement, j’aimerais le refaire encore et encore, pourtant la sonnerie retentit.

Le cours est bel et bien fini, je regarde mes camarades et observe un sourire sur le visage de chacun d’eux. C’était une séance vraiment intéressante.

Je crois que nous sommes d’autant plus impatients de voir la pièce, voir les choix du metteur en scène, les différentes scénographies et la performance de la comédienne que nous avons eu le privilège de côtoyer.

Thouvenin Marjorie, TL2

Atelier avec Sophie Mangin et Nicolas Geny le 11.01.2013#

Le Mardi 5 février, 2013. Pas de commentaires

Le vendredi 11 janvier, nous, les élèves d’enseignement exploratoire “Arts du spectacle”, avons rencontré Nicolas Geny, metteur en scène, et Sophie Mangin, comédienne, qui sont venus travailler avec nous. Le 30 janvier nous irons voir leur spectacle “Level 4 no elevator”.

D’abord, ils nous ont expliqué comment est né le spectacle, l’histoire et le travail sur la scénographie. Pour bien nous faire comprendre cette notion, ils nous ont proposé deux exercices.

Dans le premier, nous étions placés face à 4 familles d’objets. Chacun de nous devait prendre un ou plusieurs objets d’une seule famille et devait les placer sur le plateau. La simple disposition des objets dans l’espace créait un tableau, une histoire. A partir de là, nous devions chacun à notre tour dire ce que nous ressentions. L’exercice nous a beaucoup plu car chaque histoire reflétait notre personnalité. De plus, ça nous a permis de voir l’imagination de chacun et de donner notre point de vue sur la mise en scène des objets. On a commencé à comprendre un peu mieux la notion de scénographie avec de simples objets.

Dans le second exercice, nous avons travaillé sur la diagonale. Il s’agissait de créer une scénographie animée en plaçant plusieurs objets et une personne à un endroit précis de cette diagonale. L’exercice consistait à traverser la diagonale en déplaçant à chaque passage les objets sur le plateau ou en modifiant la position de la personne. Nous avons aimé le fait de créer une histoire à partir du corps, car cela change d’une narration, ici c’est le corps qui exprime une histoire sans parole. Dans ce travail, tout part de l’inspiration et de la personnalité de chacun, ce qui en fait un jeu libre de l’esprit.

Les élèves de seconde 8, “Arts du spectacle”

Rencontre avec la jeune soprano Julie Fuchs #

Le Vendredi 9 novembre, 2012. Pas de commentaires

Le 12 novembre à 14h les élèves de l’option théâtre de seconde, première et terminale rencontreront Julie Fuchs, ancienne élève de l’option théâtre du lycée Mistral (promotion 2002) qui vient de remporter la Victoire de la Musique Classique dans la catégorie « Révélation lyrique de l’année » à la fois pour ses qualités vocales et pour ses talents d’interprète.

Voici son blog : www.juliefuchs.com/

Vous pouvez avoir le plaisir de l’écouter là :

ou là :

Rencontre avec Alain Timar 15.10.12#

Le Dimanche 14 octobre, 2012. Pas de commentaires

Les élèves qui suivent l’enseignement exploratoire théâtre  et les terminales option obligatoire rencontreront lundi 15 octobre 2012 Alain Timar pour sa mise en scène de « Rhinocéros » avec une troupe coréenne.

Pour (re)voir les Jt de la sonde

Le Vendredi 26 mars, 2010. 1 commentaire

Rendez-vous sur www.selfworld.net. sur la page d’accueil, sous le menu dernièrement, cliquez sur Sonde 03#10,  et vous aurez accès à l’ensemble des Journaux et aux débats de jeudi après-midi

Le début de la gloire…

Le Vendredi 29 janvier, 2010. Pas de commentaires

Le reportage sur la rencontre avec Olivier Cadiot, hier, au lycée Aubanel : http://mediterranee.france3.fr/info/provence-alpes/Avignon-:-un-auteur-au-lycée-60673341.html?onglet=videos

 

(Fanny, quelle présence ! Bravo !)

Rencontre Iljir Selimoski

Le Samedi 16 janvier, 2010. Pas de commentaires

Les élèves de première ont rencotré, jeudi 14 janvier, Iljir Selimoski, venu leur parler de son parcours de comédien et de sa rencontre avec Koltès

Retour Sonde(s)

Le Mercredi 9 décembre, 2009. Pas de commentaires

Malka Fleurot, élève de Terminale, rendra compte, jeudi 10 décembre de 14 h à 17 h, aux élèves de 1ères et de Tles, des Sonde(s) qu’elle a traversées l’an dernier.

Pour vous renseigner, le site  de la Chartreuse consacré aux Sondes : http://sondes.chartreuse.org/

Et la réponse vidéo de la question posée à Malka, dans l’espace sonde,  cet été : http://sondes.chartreuse.org/document.php?r=44&id=87