La chaîne éphémère Culturebox reprend du service#

Le Lundi 1 février, 2021. Pas de commentaires

Culturebox, une caisse de résonance pour le spectacle vivant

France Télévisions lance lundi 1er février une chaîne éphémère pour diffuser concerts, pièces ou documentaires. Une initiative saluée par les artistes du secteur, durement affectés par la crise sanitaire, pourtant loin de s’en satisfaire.

Pour la soirée de lancement, lundi, en direct du théâtre Mogador, cinq artistes de la nouvelle scène de la chanson française (SuzanePomme, Yseult, Hervé et Terrenoire) se succéderont pendant deux heures sur le plateau de « Culturebox l’émission », présentée par Daphné Bürki et Raphäl Yem. Produite par France.tvstudio, l’émission deviendra ensuite quotidienne, et accueillera depuis les studios Rive Gauche (les anciens locaux de Canal+) des lives musicaux, des numéros d’humoristes, des prestations de danse, etc., chaque jour à 20 h 10. Ce rendez-vous sera rediffusé le jour suivant, entre 7 heures et 9 heures puis entre 12 heures et 14 heures, et une fois à 19 heures.

Tous les arts représentés

Entre-temps, les matinées de la chaîne seront réservées à la rediffusion de documentaires culturels, les après-midi à celle d’émissions culturelles des chaînes du groupe (Passage des arts, La Grande Librairie, 6 à la maison...). Les soirées seront occupées jusqu’à minuit par la diffusion de spectacles, inédits ou non.

Comme demandé par le ministère, tous les arts seront représentés : l’opéra et l’art lyrique (les Chorégies d’Orange, par exemple, lors de la soirée de mardi), la musique classique, les musiques urbaines, le stand-up, le théâtre, les arts plastiques, la chanson française (ainsi le chanteur Mika à l’Opéra royal du château de Versailles, mercredi 3 février, soit quarante-huit heures avant sa diffusion prévue sur France 5), etc. Le groupe projette également de se rapprocher de Radio France et Arte, afin d’accueillir sur la chaîne certaines de leurs propres productions. « Il faut faire des choses avec et pour les jeunes, qui ne peuvent plus monter sur scène, plaide le violoniste Renaud Capuçon. Les têtes d’affiche comme moi s’en sortent, on arrive à enregistrer. Il faut que cette chaîne aide d’abord ceux qui en ont le plus besoin »

Pour le groupe public, l’enjeu est double. D’un côté, « Culturebox va nous permettre d’exposer une offre inédite, piochée dans notre catalogue de captations riche d’environ 500 spectacles », explique M. Sitbon-Gomez. France Télévisions consacre en effet, chaque année, 17,5 millions d’euros à la captation de spectacles souvent diffusés, rappellent de nombreux producteurs, à des horaires très tardifs – quand ils ne sont pas disponibles sur la seule plate-forme France.tv. D’un autre côté, le numéro 2 de France Télévisions promet de « produire le plus possible de nouvelles captations et productions d’artistes, comme nous avons eu l’occasion d’en voir sur les réseaux sociaux pendant le premier confinement ».

Pas de commentaires

N'hésitez pas à commenter cet article


Laisser un commentaire